Archive pour avril 2013

Polpette di carne (boulettes de viande)

Lundi 29 avril 2013

Pour 4 personnes :

200g de viande de bœuf hachée
100g de veau haché

100g de chair à saucisse (ces proportions peuvent changer selon le goût de chacun)

4 œufs
4 chapelure
faite maison (ça fait quand même une différence)
parmesan

2 gousses d’ail haché (ou plus selon le goût)

persil plat haché
sel, poivre
Huile de tournesol pour la cuisson


Polpette:

Mélanger les viandes et les œufs, puis l’ail et le persil.

Ajouter le fromage et la chapelure jusqu’à obtenir une certaine consistance qui permet de former des boulettes.

Former des boulettes avec les mains humidifiées dans de l’eau tiède.

Les faire cuire dans une poêle avec de l’huile de tournesol chaude.

Les mettre dans la marmite pour la sauce.


La sauce tomate:

Mettre à mijoter:

500g de coulis de tomate

Une petite boîte de concentré

1 carotte et un sucre

un verre de vin

une feuille de laurier sel, poivre

Les polpette

Servir avec des spaghetti ou penne rigatti (pas de petites pâtes type coquillette!)

Polpette de ricotta (boulettes de ricotta)

Lundi 29 avril 2013

4 personnes :

140 gr de pain (chapelure)
40 g de parmesan
60 g de pecorino

poivre
persil

350g ricotta
2 œufs

Emincer le persil.

Battre les œufs dans un saladier ajouter la ricotta, la chapelure, le parmesan, le pecorino, malaxer le tout délicatement.

Terminer votre préparation par le sel et le poivre.

Entre temps vous avez préparé votre sauce tomate, huile, tomate, ail et dans celle ci faite, tremper les polpette de ricotta pour les saisir.

Polpette de ricotta « simples » (boulettes de ricotta simples)

Lundi 29 avril 2013

Ingrédients :

1 œuf
la ricotta
sel, poivre

Huile de tournesol pour la cuisson

Mélanger l’œuf et la ricotta, un peu de sel et plus de poivre jusqu’à l’obtention d’un mélange ni trop liquide ni trop épais : lorsque l’on prend une cuillère de ce mélange et que l’on met dans l’huile chaude, ça ne doit pas s’étaler comme une crêpe, ça doit s’étaler juste un peu.

Les retourner.

Polpette di calvofiore al forno (boulettes de chou fleur au four)

Lundi 29 avril 2013

Ingrédients :

Du chou fleur et 3 pommes de terre moyennes cuites à l’eau (un peu plus de chou fleur que de pomme de terre)
2 œufs

Grana ou parmesan

chapelure faite maison
sel poivre

Ecraser le chou fleur et les pommes de terre au presse purée.

Ajouter l’œuf et mélanger..

Ajouter le fromage jusqu’à l’obtention d’une consistance qui permette de faire des polpette (pas trop compacte non plus…).

Rouler les polpette dans l’autre œuf battu, puis dans la chapelure.

Les déposer sur une feuille de papier cuisson humidifiée et mettre au four à 180° jusqu’à coloration.

Polpette di cavolfiore fritte (boulettes de chou fleur à la friture)

Lundi 29 avril 2013

Ingrédients :

1 œuf
farine (environ 3 cuillères à soupe??)
eau
une gousse d’ail hachée
menthe
peccorino (ou grana si trop fort à votre goût…)

quelques bouquets de chou fleur
huile de tournesol

Cuire les chou fleurs dans l’eau bouillante une dizaine de minutes.

Mélanger l’oeuf et la farine, puis l’ail la menthe et le fromage.

Ajouter un peu d’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte plus épaisse qu’une pâte à crèpes, mais pas trop quand-même…

Incorporer le chou fleur cuit, en faisant des plus »petits bouquets ».

Prendre une cuillère à soupe de ce mélange et mettre dans l’huile de tournesol bien chaude.

Faire cuire jusqu’à coloration et retourner.

Retirer et mettre sur du papier absorbant.

Panna cotta à l’agar agar

Samedi 27 avril 2013

La Panna Cotta est la « crème cuite ». Elle s’accompagne traditionnellement d’un coulis de fruits rouges. Mais il y a énormément de manière différentes d’accompagner ou de parfumer une panna cotta.

Pour 4 personnes :

40cl crème liquide entière
2g d’agar agar soit une demi cuillère à café
30g sucre

Verser la crème dans une casserole. Ajouter l’agar agar et le sucre mélanger.

Porter à ébullition, à feu très doux et dès le premier bouillon, remuer sans cesse pendant 30 secondes.

Retirer du feu et verser dans les ramequins.

Laisser tiédir puis mettre au frigo pendant 2heures.

Une fois gélifiée la panna cotta est surmontée d’un coulis de fruits ou de confiture, lemon curd ou ganache

NB Ne pas mettre trop d’agar agar car la panna cotta sera trop gélifiée et perdra de sa texture moelleuse

Gnudi de ricotta sauce poivrons basilic

Samedi 27 avril 2013

En italien (en dialecte toscane pour être plus précis) « gnudi » veut dire « nus » car si on enlève la pâte autour des ravioli il ne reste que la farce et on a donc des ravioli tout nus: voilà l’origine de ce nom. Les gnudi sont donc une spécialité de la cuisine toscane, qui fait partie des recettes italiennes « di magro » (« maigres » en italien) et avec laquelle on va clôturer en beauté la série des recettes inspirées à la période du Carême.
Oui, parce que les recettes « di magro » à l’origine sont nées pour observer la règle du Carême : il s’agit de variantes des recettes classiques, réalisées de façon plus « sobre » où avec des ingrédients moins riches.

Pour 4 personnes :

500 g de ricotta
60g de farine (+ ou -)
40 g de parmesan râpé

1 œuf
Feuilles de basilic
Pecorino

Sauce aux poivrons

2 gros poivrons
1 gousse d’ail
10 feuilles de basilic

Huile d’olive

Faire griller les poivrons au four pendant 40 mn environ, la peau doit être boursouflée

Les faire refroidir dans un sachet plastique

Retirer la pellicule

Les mettre à marine dans de l’huile parfumée avec la gousse d’ail et le sel

Avant de servir les mixer avec le basilic

Mélanger la riccotta que l’on aura laissé égoutter plusieurs heures

La mélanger à la farine, parmesan feuille de basilic et œuf

Saler poivrer

Travailler la pâte pour qu’elle soit homogène

Se fariner les mains et réaliser des boulettes d’environ 2/3 cm

Passer ces boulettes dans la farine et les déposer sur du papier sulfurisé fariné pour faciliter leur passage dans l’eau bouillante

Plonger un peu de gnudi à la fois. Dès qu’ils remontent les retirer avec une écumoire

Les déposer dans un plat contenant la sauce aux poivrons

Décorer avec des copeaux de pecorino

Servir immédiatement

Le mieux est de faire chauffer le plat de servie au four

Attention à la température

Gnocchetti di castagne a la crema di parmigiano ( gnocchetti de châtaignes à la crème de parmesan)

Samedi 27 avril 2013

Les gnocchetti aux châtaignes aussi sont une recette ancienne et paysanne, originaire du nord d’Italie.

Pour 4 personnes :

350 g de châtaignes cuites (on en trouve en bocal, ou, quand c’est la saison, vous pouvez vous les procurer fraîches et les cuire vous-même.
150 g de pommes de terre à chair farineuse (cuites à l’eau ou à la vapeur)
30 g de farine T55 (+ de la farine pour le plan de travail)

2 jaunes d’œuf
Sel

Pour la crème de parmesan

100 g de parmesan râpé
200 ml de crème liquide entière
Sel, poivre du moulin

Les gnocchetti:

Ecraser les pommes de terre et les châtaignes avec une fourchette et verser la purée obtenue dans un saladier. Ajouter la farine, une belle pincée de sel et les jaunes d’œufs. Du bout des doigts, pétrir la pâte obtenue quelques minutes pour la rendre lisse et homogène, puis la façonner en boule. Fariner le plan de travail, puis peu à peu, réaliser des boudins d’environs 1 cm d’épaisseur, en prélevant à chaque fois des petits morceaux de pâte.

Couper chaque boudin en morceaux d’environs 1 cm à l’aide d’un couteau, roulez-les délicatement dans la farine qui se trouve sur le plan de travail, afin d’obtenir les gnocchetti. Poursuiver l’opération jusqu’à épuisement de la pâte et déposez les gnocchetti sur un linge propre.

La crème de parmesan :

Verser le parmesan et la crème dans une petite casserole. Ajouter du sel et du poivre du moulin et faire fondre à feu doux en mélangeant avec une cuillère en bois, jusqu’à l’obtention d’une crème lisse et onctueuse.

Ôter la casserole du feu et laissez tiédir la crème de parmesan.

Cuisson des gnocchetti :

Porter à ébullition de l’eau dans une casserole, la saler puis plonger les gnocchetti peu à peu. Dès qu’ils remontent à la surface de l’eau, les récupérer-les avec une écumoire, les égoutter et les déposer dans un plat de service et ajouter la crème de parmesan Mélanger délicatement

Saupoudrez avec du poivre du moulin et servez aussitôt.

Les gnocchi de pomme de terre

Samedi 27 avril 2013

Pour 4 personnes :
• 700 g de pommes de terre bien farineuses

• 200 gr. de farine

• 1 œuf

40 g de parmesan

Une pincée de noix de muscade

Pour la sauce au beurre et sauge

80 g de beurre (choisir du beurre spécial cuisson ou beurre clarifié)

4 à 5 feuilles de sauge

Faire cuire les pommes de terre sans les éplucher dans de l’eau salée

Les peler à l’aide d’une fourchette et d’un couteau quand elles sont encore chaudes les écraser à l’aide d’un presse purée

Les mélanger aux autres ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte bien lisse.

Détacher de petites quantités de pâtes de la boule ainsi obtenue et faites des rouleaux allongés de un centimètre de diamètre en roulant avec la paume des mains.

Les couper en portions de 2 à 3 centimètres et roulez-les sur les dents d’une fourchette pour former les gnocchis.

Les pocher-les dans une grande quantité d’eau salée

Ils sont cuits dès qu’ils remontent à la surface.

Les sortir au fur et à mesure avec une écumoire et les déposer dans le plat de service

Arroser de beurre que vous aurez fait fondre avec les feuilles de sauge. Saupoudrez de parmesan

Ne pas attendre

NB : Ne pas trop travailler la pâte car cela rend l’alourdit

Pour les pommes de terre, choisir la variété qui sert à la purée, certaines marques indiquent sur l’emballage « gnocchi » ; les bintjes sont idéales

Corollo (Corolle)

Samedi 27 avril 2013

500 gr de farine
150 gr de beurre
300 gr de sucre

4 œufs
un petit verre de liqueur d’anis

un verre de lait
Le zeste d’un citron
10 gr de levure
une pincée de sel.

Monter les œufs avec le sucre et une pincée de sel jusqu’ à ce que le tout devienne mousseux.

Ajouter les zestes.

Ajouter la farine tamisée et le lait en mélanger de bas en haut pour ne pas faire retomber le mélange.

Ajouter la liqueur.

Ajouter le beurre très mou, petit à petit.

Ajouter la levure qu’on aura diluée dans un peu de lait.

Cuire dans un grand moule à savarin beurré et fariné pendant environ 45 mn à 180°.