Salami au chocolat

Pour 4 à 6 personnes :

200g de chocolat noir 70%
100g de beurre (ou margarine goût beurre)
2 jaunes d’œuf extra-frais
2 c à s d’Amaretto ou Marsala
8 petits-beurre (80g)
7 biscuits à la cuillère (40g)
40g d’un mélange amandes mondées, noisettes, pignons
1-2 c à s de sucre glace pour l’enrobage


Hacher grossièrement le chocolat et le placer dans un cul de poule ou un saladier résistant à la chaleur. Ajouter le beurre coupé en morceaux et poser le cul de poule sur une casserole d’eau frémissante (le fond du saladier ne doit pas toucher l’eau). Faire fondre au bain-marie sur feu doux en mélangeant de temps en temps avec une cuillère en bois sans incorporer d’air.

Dès que le mélange est fondu et forme une crème soyeuse et lisse, ôter du bain-marie et laisser tiédir puis ajouter les jaunes d’œufs, l’Amaretto Mélanger de façon homogène et réserver juste le temps de préparer les gâteaux.

Découper les petits-beurre et les boudoirs en petits morceaux irréguliers (qui simuleront le gras du saucisson) et les incorporer dans le mélange chocolaté en même temps que les fruits secs entiers

Poser un grand rectangle de papier aluminium sur le plan de travail et placer dessus un rectangle de film alimentaire épais. Etaler la préparation sur une longueur d’environ 35 cm puis rabattre le film alimentaire par-dessus pour enfermer le mélange en serrant bien pour donner une forme de saucisson. Tordre les extrémités du film alimentaire dans un mouvement de vis pour faciliter le façonnage et pour mieux serrer le tout

Envelopper le saucisson avec le papier d’aluminium et le placer bien à plat au réfrigérateur pendant plusieurs heures (minimum 3 h) à une nuit pour qu’il durcisse.

Le lendemain ou dès que le saucisson est suffisamment dur, le faire rouler un peu sur le plan de travail pour parfaire son arrondi puis retirer le papier aluminium et le film alimentaire.

Verser le sucre glace sur le plan de travail et y faire rouler le saucisson pour bien l’enrober. Avec un pinceau, ôter le surplus de sucre glace avant de découper quelques tranches pas trop fines et de servir de préférence sur une planche de bois pour parfaire la ressemblance.

Les commentaires sont fermés.